Marcel GAERNEAU > Review

'Love' is the motive of my art world

Shim, Young Churl
Review Review

Review

'Love' is the motive of my art world

Marcel GAERNEAU

페이지 정보

profile_image
댓글 0Cases 조회 350Views 작성일 22-06-14 00:28

본문

"...Contrairement à ce qui se fait de coutume en Occident, son travail est extrêmement varié, utilisant diverses formes plastiques et supports, passant de l'un à l'autre avec aisance, et cette virtuosité qui cache tout un long et puissant travail de réflexion. On aurait tort d'y voir un papillonnage.

Il y a derrière cette étendue de méthodes et de moyens un style et une vision du monde. Membre de la minorité chrétienne de son pays, elle est inspirée par des idées de résurrection et de vie éternelle, et par cette éducation religieuse qui lui apportait autre chose qu'à ses compagnons? L'image-qui n'est pas illustration ou représentation, mais le support de la force de l'esprit-a pour elle un rôle primordial. La réalisation plastique est un pont entre Dieu et l'homme, un acte spirituel, sinon religieuse.

Kandinsky a été le premier à parler du spirituel dans l'art, et un artiste aussi rigoureux que Mondrian avait des préoccupations philosophico-religieuses très élevées··· Malevitch aussi, qui voyait ses réalisations suprématistes comme des icônes, destinées à être placées à la place traditionnelles de celles-ci. Les réalisations géométriques de Young-Churl SHIM, qui ont été le point de départ de son travail de plasticienne, et sur lesquelles elle revient, sa réflexion enrichie de nombreuses expériences sur les nouveaux médias, participent de cette spiritualité. Après ses peintures et vidéos sur le thème de Jésus, ses séries sur le champignon, dont le cycle vital est le plus porteur de mystère de la création, et qui semble le fils de la pluie bien plus que le fruit d'une germination, ses forêts pétrifiées où ne vivent que des écrans de télévision soudain poussés sur les arbres, témoins de l'éternité de l'image qui a transcendé et réalisé le Verbe, ses environnements, ses néons, elles témoignent, par la volonté qu'elles expriment de ne parler qu'en formes créées par l'homme, et nées de sa pensée sans que la nature y ait pris part, de son désir d'interpeller l'architecte du Monde, de lui dire qu'il a trouvé des émules, non par défi ou orgueil, mais en signe de respect et d'accomplissement.

Parce que l'artiste est toujours en recherche, parce que son vouloir créateur est un dialogue permanent entre sa vision et les moyens que la toile, la peinture, la pierre, le métal, la vidéo...lui offrent pour l'exprimer, le travail de Young Churl SHIM est un permanent Work in Progress. Elle découvre, s'interroge, explore. Ses convictions, ses certitudes, l'indécis, l'homme du doute se barde de certitudes qui bientôt le pétrifient. Le croyant avance, parce qu'il sait qu'il y a un but. Sa démarche, dans son éclectisme

et sa variété mêmes, est une constante avancée, d'une cohérence parfaite. L'abeille peut butiner cent fleurs différentes. Le miel est toujours au bout.


Marcel GAERNEAU


Source : Excerpt from personal exhibition, Walkerhill Art Museum, May 1997

댓글목록

There are no registered comments.